Return to site

Entretien avec Gabriele Steffen -

Maire de Tubingen dans les années 90

Le quartier français , pionnier de l'habitat participatif

Gabriele Steffen, venait de devenir Maire de Tübingen dans les années 90, quand l’armée française est partie et a laissé une friche militaire en périphérie du centre historique. C’était la première femme (parti Vert) à ce poste, elle était jeune sans enfant dans un entourage d’hommes âgés fonctionnaires.

Elle fut à l’initiative du développement du projet de transformation d’ancien quartier militaire (occupée par l’armée française) en collaboration avec le responsable de l’urbanisme et du patrimoine de la ville (centre historique exceptionnel).

Elle est partie du constat qu’après la guerre, il y a eu une fragmentation des usages peu satisfaisante. La vie quotidienne trop complexe par la dissociation des lieux de travail / de commerce/ du domicile, surtout pour les femmes.

Un concept a été défini avec des points essentiels pour faciliter en particulier la vie des femmes.

Les objectifs :

  • Faciliter la vie quotidienne notamment sur l’équilibre vie personnelle/ vie professionnelle
  • Constituer des quartiers fonctionnels pour combiner tout ce qu’on a à faire dans la journée et 
  • Veiller à la mixité sociale 

6 fois plus d’usagers d autopartage dans le quartier français que le reste de la ville

Comment les terrains sont-ils vendus ? Quand et à quel prix ? Quelles sont les conditions ?

Les terrains sont vendus aux groupes de construction participatifs. Ce sont les gens qui construisent la ville, c’est une vieille idée un peu oubliée.

Le développement participatif c’est de rendre du pouvoir aux citoyens ce qui peut donner certains freins politiques.

Ensuite, la ville a lancé un appel d’offres et formulé le programme et les intentions :

  1. Densité à petite échelle pour avoir une bonne infrastructure
  2. Mixité fonctionnelle avec des Rez-De- Chaussée vivant orienté vers l’espace public
  3. Espace public ne servant pas aux automobiles en priorité mais sert au quotidien avec qualité d’usage
  4. Combinaison entre ancien et neuf en conservant beaucoup de vieux bâtiments et en les réutilisant pour avoir dès le début des bâtiments vivants 
  5. Processus de la civilisation vécue
  6. Vendre les terrains aux usagers 

Pourquoi avoir choisi une équipe de jeunes architectes pas encore diplômés ?

La ville a utilisé un instrument classique : le concours d’urbanisme en l’ouvrant aussi aux étudiants.

Et la proposition retenue était la plus urbaine et a donné sa chance a une équipe d’étudiants.

Par ailleurs, un Concours d’idées a été organisé sur le thème « Comment garder la mémoire de la garnison Ecole et du quartier ». Doit-on garder le nom de quartier français et école française, le Nom des rues ?...

Ainsi des Groupes de travail ont été constitués pour formuler des idées et donner la possibilité aux groupes de réfléchir sur l’écurie et sur la place de la culture.

Comment s’est financée la conception ?

La commune a acheté le terrain aux valeurs d’origine comme terrain militaire et non comme terrain à bâtir puis développe au fur et à mesure et revend à des propriétaires divers.

La différence entre le prix d’achat et le prix de vente finance les études de développement et les travaux d’aménagement et Voiries et Réseaux Divers.

La ville organisait des bourses-rencontres de projet qui invitent tous ceux que cela intéresseraient à se rencontrer et donnent la possibilité de se retrouver par intérêts communs (certains plus axés sur l’architecture ou l’écologie, d’autres plus sur le lien intergénérationnel).

L’idéal est de pouvoir s’installer dans le quartier dès le début pour les réunions et les rencontres.

L’Autopromotion est efficace pour construire une ville de qualité.

Au départ, les banques étaient frileuses, maintenant elles voient que c’est solide.

Qu’est-ce qu’elle ferait de différent ?  

La génération des pionniers est partie, la mixité n’est plus valorisée. Elle mettrait une clause de non-spéculation.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly