Return to site

Rencontre de Mme W..., habitant un Béguinage à Tubingen.

Rencontre de Mme W. qui habite le béguinage depuis 4 ans et a co-conçu le projet avec les autres femmes.

Béguinage est un mouvement de femmes existant dès le moyen âge contre l’église au début pour vivre sa foi de manière directe sans être obligée d’aller au cloître. Les cloîtres étaient plutôt réservés aux riches car logé et nourri et donc des groupes de laïques se sont fondés en dehors de l’église avec un règlement strict mais plus libre que dans les couvents. Plus de 10% des femmes en âges adultes avaient intégré ces groupes béguinage.

Pendant longtemps, on les a oublié, seuls quelques groupes ont survécu, beaucoup ont disparu au moment de la réforme. Dans les années 80, le béguinage a refait surface qui regroupe des femmes de tout âge, la plupart sont laïques et il n’y a plus de fondement sur la foi.

Chaque groupe définit les valeurs humaines propre à son groupe avec comme priorité lutter contre l’isolement, vivre ensemble et être responsable des autres.

Il existe des formes d’organisation très variées, elles sont le plus petit groupe, la plupart des autres sont composés de 15 à 30 femmes.

Le groupe ici est constitué de femmes de 66 à 77 ans. Il existe des projets ou des jeunes femmes se sont regroupées sous des formes d’organisation variées soit investis soit la commune porte le PROJET.

La femme qui a fondé ce groupe a exclu la spéculation sous forme d’Association d’intérêt général et une fondation avec comme objectifs de développer cette idée et accompagner les femmes qui souhaiteraient fonder un béguinage

Premier projet soutenu par la fondation ou 3 femmes achètent une maison seules avec leurs enfants et la maison appartient à la fondation.

Le groupe d habitantes est gestionnaire et la fondation propriétaire. Les femmes payent un loyer à l’association.

Le sens de la fondation est de protéger la maison pour qu’elle ne soit pas vendue et qu’elle soit conservée pour cet usage.

Le projet a été reconnu comme projet expérimental au niveau fédéral et a bénéficié de subventions de l’ordre de 150 000 euros pour l’association de femmes habitantes.

Le coût du projet de 2 millions d’euros est élevé car il s’agit d’une restructuration d’une maison de 1899 en plein centre-ville.

En effet, le choix de la localisation sur l’hyper-centre avait pour objectif de limiter les déplacements.

Au début, le groupe avait envisager de reconstruire mais ils ont du rénover la maison pour des raisons de réglementation du patrimoine avec des travaux spécifiques à la rénovation de l’ancien.

Le modèle de financement est participatif et solidaire

Chaque femme a fait un prêt de 50 000 euros sans intérêt. 4 ont apporté 50 000 euros. Le reste en crédit auprès de particuliers (40%) et les banques ont complété pour 130 000 euros (Banque nationale coopérative).

Le Rôle de la fondation est d'être comme un garde fou de l'association pour garantir l intérêt général.

7 femmes vivent ici et 3 étudiantes d’origines étrangères dont les chambres sont louées à un loyer abordable. Le béguinage accueille de préférence des personnes qui n'ont pas de revenus élevés. Chacun a un petit appartement (T2, T3) financé par les loyers 280 euros pour étudiantes et louent les pièces pour l été.

À partir de 3 nuits une chambre avec sdb est à louer pour les touristes ou autres.

Elles préfèrent accueillir des personnes sur 2 ou 3 mois et ont trouvé un compromis avec les étudiantes.

La surface moyenne d'un appartement est de 45-65 m2.

Pour les étudiantes, il y a 3 chambres et une cuisine commune. Et il y a 2 chambres en plus à louer comme chambres d'hôtes.

Il a été prévu aussi une chambre d'amis qui est connectée avec chaque chambre via des boutons d'appels pour pouvoir appeler cette chambre en cas de problème. C'est une chambre adaptée pensée et équipée pour accueillir un aidant à personne vieillissante.

Les conjoints ne vivent pas ici même s'il est possible d’avoir un amoureux.

Les habitantes n'ont pas vocation à devenir des grands mères de substitution pour les étudiantes mais elles les aident dans leurs études, à trouver un travail, un job d'appoint comme des heures de ménage, notamment pour les chambres d’hôtes.

Elles ont calculé combien de machines à laver étaient nécessaire pour 10 personnes et en ont acheté 3.

Plutôt que s'équiper d'un sèche linge elles ont fait le choix de pendre le linge et d'en faire un lieu de rencontre. Elles se rencontrent une fois par semaine, organisent des fêtes de Noel, anniversaires sans obligation d'y participer. La plupart sont des femmes très isolées, d'autres ont des petits enfants.

Les loyers a Tubingen sont élevés et au béguinage le loyer moyen est de 11 euros / m2.

Si une des habitantes ayant payé 50 000 euros part, les sous doivent lui être rendus dans les 18 mois et le groupe doit trouver une remplaçante grâce à un cercle d'amies existant qui sont prévenues si elles souhaitent entrer.

Mme W évoque une expérience quand on mélange avec des hommes de sa génération, elle a constaté que très rapidement les hommes prennent le pouvoir alors qu'ici les femmes se libèrent et osent s investir.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly